Programme

Bonjour à tous et à toutes,

C’est un grand honneur pour nous de partager avec vous le programme du colloque. Vous y trouverez l’horaire des présentations des étudiant.e.s, de la conférence plénière ainsi que des activités thématiques entourant le colloque.

Vous pouvez appuyer sur le lien ci-dessus pour y avoir accès.

Au plaisir de vous rencontrer,

L’équipe organisatrice

Cédric, Linnea, Alphonse.

Appel à communications

Climat[s] : déplier les territoires et les relations

Colloque en études francophones de la côte pacifique (CEFCP), 4e édition

18-19 mars 2022


Mode de livraison hybride 
: en présentiel à l’Université de Victoria, Colombie-Britannique (territoire non cédé des peuples Lək̓ʷəŋən et W̱SÁNEĆ) avec séances virtuelles.

Climat[s] interpelle. Il envahit notre actualité, il est un lieu à préserver, un environnement à défendre, des formes de vie à protéger. Ce mot fait signe vers une ambiance sociale, une conjecture établie sur des modèles scientifiques, ou des conditions d’existence que de multiples communautés tentent d’améliorer, de réformer ou de déstabiliser à la racine. Climat[s] nous lie en nos territoires, nous divise parfois. Il renvoie en Colombie-Britannique, de manière plus contemporaine, aux bulles de chaleur incendiaires et sidérantes, aux violences coloniales sur les sites des pensionnats autochtones, ou encore aux enjeux complexes entourant la dévastation des forêts anciennes de Fairy Creek. Ces exemples englobent et symbolisent les liens entre climat(s), relations et territoires, donnant de la matière à déplier : la quatrième édition du Colloque en études francophones de la côte pacifique (CEFCP) invite les étudiant·e·s des cycles supérieurs à réfléchir en collectivité/collégialement aux questions posées par ces crises, dans la perspective de la linguistique et des études littéraires et culturelles de l’archipel francophone mondial.

2 axes principaux seront mis de l’avant :

  • Constater, éprouver : la réflexion que nous cherchons à engager se situe à l’intersection des climats, des territoires et des relations; nous invitons donc les études de cas liées à la justice sociale et environnementale ainsi qu’aux états de crise dans les actes de langage, les faits de culture et les oeuvres littéraires et artistiques.
  • Soigner, réparer, revitaliser : nous cherchons à prendre le pouls de l’influence des littératures, des cultures et de la langue française en ce qui concerne l’urgence climatique, territoriale et relationnelle. La littérature et la culture ont-elles le pouvoir de « réparer », de « soigner », ou ont-elles une puissance d’agir? Leur rôle consiste-t-il plutôt à prédire, à pronostiquer, ou même à rêver? Comment les diverses variétés de la langue française absorbent-elles, que ce soit par affirmation ou par contestation, les multiples modalités des sujets à l’étude?

Les propositions pourront aborder l’un ou plusieurs des thèmes suivants (dont la liste n’est pas du tout exhaustive) :

– Colonisation, décolonisation et résistances aux colonialismes
– Résurgence des peuples autochtones
– Territoires et capitalismes : extractivisme, frontières, collectivismes, etc.
– Féminismes et écoféminismes
– Diversité sexuelle et de genre
– Imaginaires dystopiques et de la fin
– Utopies et hétérotopies
– Langage de l’écologie/écologie du langage
– Lectures écocritiques du corpus culturel et social
– Pratiques écopoétiques, géopoétiques, zoopoétiques
– Antispécisme, décentrement de l’anthropo
– Repenser l’opposition binaire nature/culture
– Le rôle du territoire dans la constitution des communautés
– Économie et imaginaire du local
– Anthropocène
– Visions du monde et cosmologies
– Territoires non terrestres : océans, fleuves, lacs, atmosphère, espaces
– Justice sociale et militantisme
– Revitalisation linguistique
– Biodiversité linguistique et culturelle
– Plurilinguisme et droits de la personne
– Humanités environnementales
– Technologies et biopouvoir
– Posthumanisme
– Philosophie du vivant

Modalités de soumission d’une proposition

Les propositions de communication de recherche ou de recherche-création (250 à 350 mots maximum), accompagnées d’une courte notice biographique, devront parvenir à l’adresse cefcp@uvic.ca au plus tard le 1er février 2022. Veuillez indiquer dans votre message si vous souhaitez participer en présence ou de manière virtuelle. Pour l’instant, les frais de déplacement et d’hébergement sont à votre charge et le colloque ne peut s’engager à rembourser aucune dépense.

Considérant les thématiques abordées, nous porterons une attention particulière aux propositions des chercheurs·euses ou des auteurs·trices issues des minorités visibles, des communautés autochtones et des communautés LGBTQIA2S+.

Vous recevrez une réponse du comité en février 2022.

Comité d’organisation

Alphonse Abiodun Bode

Linnea Thorson

Cédric Trahan

[Avec Dr Sara Harvey et Dr Pierre-Luc Landry, professeur·es]